dilluns, 28 de novembre de 2016

Pas de Calais: les communistes écrasent le Front National

Le PCF écrase le FN à Rouvroy dans le Pas de Calais. Après que les communistes du département aient marqué leur volonté d’être pleinement communiste, d’abord en votant à une très large majorité pour une candidature communiste, puissitôt les résultats nationaux en faveur de la candidature de Mélenchon en acceptant le verdict des urnes pour préserver l’unité de combat des communistes, faire la démonstration à quel point cette unité peut continuer à s’affirmer pleinement communiste, rassembleuse et la meilleure arme pour combattre le Front National. Le PCF remporte 78,45% des voix contre 21,55% au FN.

Lors d’une municipale partielle Dimanche 27 Novembre 2016, et suite à la démission du maire communiste, Jean Haja, pour des raisons de santé, des élections municipales et communautaires se déroulaient dans la ville de Rouvroy (8600 habitants) dans le Pas-de-Calais. Rouvroy, dans le département du Pas-de-Calais (62) est frontalière de la ville d’Hénin-Beaumont, c’est pratiquement la même ville et le FN s’était juré de la prendre aux communistes qui la détiennent depuis 1945 comme ils avaient chassé les socialistes d’hénin Baumont.

A l’issue d’un unique tour, la liste conduite par la communiste Valérie Cuvillier écrase la liste Rouvroy Bleu Marine. Le PCF remporte 78,45% des voix contre 21,55% au FN. Dans cette ville le Front national s’effondre passant de 57% aux régionales à 21,55% face au PCF. Quelle plus magnifique démonstration qu’un PCF pleinement lui-même, bien ancré dans la population est la meilleure garantie d’un combat victorieux contre les forces de droite et d’extrême-droite.

Il faut bien mesurer la leçon politique qui nous est donné par cette victoire et donc la nature du combat auquel les communistes doivent se préparer avec ou sans un candidat communiste, il y a la présidentielle où il faut battre l’extrême-droite, la droite Thatchérfienne qui veut nous priver de la sécurité sociale création d’un ouvrier communiste du nom d’Ambroize Croizat à la libération justement quand Rouvray choisissait un maire communiste issu de la Résistance. Les communistes sont dans la mémoire des travailleurs du peuple français le symbole des luttes et des résistances de la classe ouvrière et du rassemblement du peuple français contre le fascisme, ils doivent être pleinement eux-mêmes des présidentielles aux législatives, porter leurs propostions pour créer les conditions d’une véritable alternative à gauche.

Hier un ami qui avait voté pour une candidature communiste et qui se résignait mal à combattre pour la candidature de mélenchon me disait sa difficulté samedi prochain sur le marché de sa ville où il tracte habituellement. Je lui ai proposé de reprendre le programme des communistes, celui par exemple des 5 propositions en disant que c’étaient sur leurs bases à eux que les communistes appelaient à voter Mélenchon, qu’ils défendaient aussi leur futur député. C’était leur manière à eux de refuser les candidatures qui toutes du PS à la droite et l’extrême-droite défendaient une politique d’austérité, d’exploitation des petits et de perte d’indépendance nationale.

Je ne pensais pas que grâce à nos amis du pas de calais, nous passerions aussi vite aux travaux pratiques et que nous démontrerions que l’Union eqst un combat pour qu’elle serve non des ambitions personnelles mais les intérêts des travailleurs et qu’à ce titre les communistes ont toujours été unitaires pour deux.

Bravo au nouveau maire de #Rouvroy, élu avec 78% des voix face au #FN. Grande victoire!
a déclaré Pierre Laurent (@plaurent_pcf) 27 novembre 2016

Il y aura d’autres victoires et pas seulement dans le pas de calais à condition que les communistes restent unis comme les doigts de la main et restent pleinement eux-mêmes en oubliant jamais que comme Fidel, ils sont les seuls défenseurs des déshérités et qu’ils portent l’unique alternative au capitalisme, le socialisme, le vrai par le Canada dray du PS.

Le PCF est le seul rempart démocratique contre la démagogie. Le PCF est le seul rempart à l’extrême-droite !à dit Nicolas Maury à qui nous empruntons pour une part cette analyse en lui donnant le sens d’un espoir qui est désormais commun à bien des communistes. L’idée qu’il nous faut reconstruire notre parti dans les travailleurs et le peuple français a un urgent besoin.

53,6% des communistes votent en faveur Mélenchon en 2017

El 53,6% de los comunistas franceses votan a favor de Mélenchon como candidato de la izquierda para las elecciones de 2017.

Jean-Luc Mélenchon, le candidat communiste de la 'France Insoumise' à la présidentielle 2017 a reçu le soutien des militants communistes à 53,6% (46,4% contre). Entre le 24 et le 26 novembre, 56.365 militants du PCF, à jour de leur cotisation, étaient appelés à se prononcer pour ou contre un ralliement à celui avec lequel ils formaient le Front de Gauche à la présidentielle de 2012. Au total, 40.937 militants, soit 72% des inscrits, ont pris part au vote. Ce résultat vient conforter la position de Pierre Laurent, qui prônait un rapprochement avec Jean-Luc. El 53,6% de los comunistas franceses votan a favor de Mélenchon como candidato de la izquierda para las elecciones de 2017.

En los Hauts-de-France: charlas itinerantes por Jean-Marc Rouillan

Jacques Kmieciak: Formado en su suroeste natal en la escuela española de la Federación Anarquista Ibérica (FAI), Jean-Marc Rouillan se convirtió en un marxista “orgulloso de su pasado anarco”. El antiguo activista del grupo Acción directa, convertido en escritor militante, peregrina a los Hauts-de-France (región del norte que incluye Calais. NdT.). Su discurso seduce a un público heteróclito que se pregunta sobre los medios a poner en práctica para acabar con el “viejo mundo”. Un público que reivindica perspectivas innovadoras hoy bloqueadas “por los vigilantes del consenso y la amnesia”, según Jean-Marc Rouillan. O cómo poner la memoria de las luchas post-mayo de 1968, al servicio de los combates contemporáneos.

Cap comentari:

Publica un comentari a l'entrada